Les Musiciens Pionniers du Numérique

by | Juin 14, 2018

La lecture de partitions numériques est croissante, en grande partie grâce à la puissance et fiabilité des supports électroniques – tel que la sortie de l’iPad Pro 12″9 pouces en 2016.

Mais retournons quelques décennies en arrière et découvrons les pionniers qui ont été les premiers à avoir fait le pari du numérique sur des ordinateurs ou iPads premières générations.

Diriger avec des partitions sur iPad


Maestro Jeffrey Kahane chef d'orchestre Los Angeles Philharmonics iPad

Jeffrey Kahane a commencé sa carrière en tant que chef d’orchestre en 1988 au Oregon Bach Festival. Il a depuis dirigé un grand nombre d’orchestres comme les Philharmoniques de New-York et de Los Angeles.M. Kahane a terminé sa 20e et dernière saison en tant que directeur musical du Los Angeles Chamber Orchestra.
Pour résumer, c’est une pointure dans le monde de la musique classique et en 2011, il a dirigé le New York Philharmonic entièrement depuis son iPad (cet article est en anglais).

Lire ses partitions sur MacBook


Borromeo String Quartet jouant avec des partitions numériques sur un MacBook

Le Quatuor Borromeo est résident au New England Conservatory. Il a été formé dans les années 80 au Curtis Institute of Music à Philadelphie. Nicolas Kitchen, le célèbre violoniste fondateur du quatuor, poussa l’utilisation de MacBooks pour lire les partitions car il voulait que tous les musiciens voient les quatres lignes mélodiques. Il préfère les écrans d’ordinateur, plus grands, mais il garde toujours son iPad dans son sac en cas de besoin. Pour lui, l’accès facile aux manuscrits originaux lui permet de transporter près de 40 oeuvres de Beethoven dans son ordinateur, simple et pratique. De ses propres mots : “C’est bien plus stimulant que je n’aurais pu l’imaginer”.
Et aujourd’hui ? Le Quatuor continue d’avancer avec la technologie – et ils utilisent exclusivement des iPad Pros.

Tourner les pages avec un pédalier Bluetooth


Hugh Sung bluetooth page tourneur pianiste airturn fondateur

Pour Hugh Sung, pianiste professionnel, le coup de foudre pour les partitions numériques fut total lorsqu’elles le soulagèrent du stress des pages à tourner.
C’est pourquoi il a crée AirTurn en 2008, une entreprise produisant des pédales tourne-page sans fil compatible avec un grand nombre de supports numériques comme les tablettes, iPads et ordinateurs. En 2013, il a publié un livre bousculant les codes appelé From Paper to Pixels, afin d’aider les musiciens dans la transition papier-partitions numériques avec des applications et pédales.

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *