Qu’est-ce que le MusicXML?

par | Juin 14, 2018

“Le MusicXML est le format d’échange universel de partitions numériques, permettant aux utilisateurs de les lire et de les modifier quelque soit le logiciel.” – Créateur du MusicXML, Michael Good. 
Via cet article, nous espérons vous apporter les éléments de réponses vous permettant de comprendre l’intérêt de ce format, et les enjeux de celui-ci pour le compositeur de demain.

L’Histoire du Format MusicXML


Le format MusicXML a été inventé et développé par Michael Good chez Recordare en 2000.
Au cours de ces dernières décennies, le format a été perfectionné par une communauté de centaines de musiciens et de développeurs de logiciels. Le MusicXML est un format d’échange universel de partitions numériques, permettant aux utilisateurs de les lire et de les modifier quelque soit le logiciel.

La création du format MusicXML fut une avancée importante en ce qui concerne le partage de partitions numériques, puisque tous les logiciels de notation utilisent leurs propres formats propriétaires afin d’optimiser la fidélisation de leurs clients – tels que .sib pour Sibelius ou .mus pour Finale.
Avec la création du MusicXML, des compositions écrites sur un premier logiciel pouvaient être pour la première fois lues sur un logiciel différent, sans avoir à compromettre la qualité ou la fonctionnalité du fichier – ce qui est le cas lors de l’échange de fichiers de notation en utilisant les formats PDF ou MIDI.

Voici une courte vidéo (en anglais) expliquant les avantages que présentent le MusicXML comparé au format MIDI.

Cependant, malgré tous les avantages que présentent ce format, le MusicXML a été conçu dans une perspective limitée. En effet, ce format a comme vocation de pouvoir représenter la musique occidentale, à partir du XVIIe siècle.
Le langage a été défini afin d’être extensible et de couvrir dans le futur des éléments moins standards des XXe et XXIe siècles.

Le MusicXML de nos jours


Le format MusicXML continue d’être amélioré et optimisé. La dernière version en date est le MusicXML 3.1. Ce format est devenu le format d’échange le plus populaire depuis la création du format MIDI.

Aujourd’hui, plus de 230 applications offrent le format MusicXML en mode lecture/écriture. Cette liste n’inclut pas seulement des logiciels de notation, mais aussi des logiciels de production tels que Cubase et Logic Pro.

Le développement du MusicXML fut à l’origine d’un grand nombre de nouvelles innovations et produits iOS.

Les Futures Évolutions du Format


Nous passons la relève à Michael Good, le créateur de MusicXML, qui saura bien mieux que nous répondre à la question de ce que réserve l’avenir au format MusicXML :

Le MusicXML avait comme première vocation de faciliter la publication d’œuvres musicales sur internet, et plusieurs mesures ont été prises en ce sens. Toutefois, le MusicXML n’a toujours pas été utilisé comme format de consommation à grande échelle. De nouvelles fonctionnalités, notamment la compression et la gestion des droits numériques, pourraient être nécessaires pour rendre le format MusicXML aussi attrayant à des fins de distribution commerciale que d’échange.
Les fichiers MusicXML bruts sont très volumineux, mais une simple compression zip peut réduire la taille d’un fichier MusicXML en deçà de celle d’un fichier MIDI équivalent. La création d’un format MusicXML standard compressé pourrait encourager les gens à publier, télécharger et partager dans un format MusicXML leurs propres œuvres musicales, ou celles qui se trouvent dans le domaine public. Nous avons vu une croissance exponentielle des avancées accomplies tant dans la technologie logicielle que dans l’environnement commercial de la musique en ligne.  Le MusicXML 1.1 a montré le pouvoir qu’apporte un format d’échange standard pour la partition numérique. Nous prévoyons des avantages encore plus importants lorsque le MusicXML pourra également être utilisé en tant que format de distribution.

Plus d’infos sur le MusicXML ici.

Michael Good

Founder, MusicXML

Surveillez le MNX : une version améliorée du MusicXML qui devrait être opérationnelle dans les années à venir.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *